Gandhi, l’Homme de paix moderne. Le Tibet baffoué, humilié?

L’Inde, en août 2007, honora son indépendance comme, seuls, les Sages savent le faire, pour ses 60 années d’indépendance.

Cette partie du monde possède un don presque magique : le visionnaire. Gandhi réussit son pari, les deux pères de cette Nation, comptant, elle, plus d’un milliard de personnes.

Le constat qui s’impose actuellement reste que la majorité des Nations prennent la France “en otages” à charge peu à décharge.

Les actes de violences possèdent-ils les mêmes valeurs quels que soient les continents? Les propos du ministre des affaires étrangères B. Kouchner plus timide que jamais, faut-il le pousser? De Rama Yade du ministère des droits de l’homme, l’intervention dite par France-Info « musclée » du président de la République Française: Nicolas Sarkozy tous d’une même voix demandent :

Des Actes avant, non des promesses sans écho ? Doit-on utiliser la douceur face à une violence innacceptable en passant “la brosse à reluire” Celle de ventes de centrales Nucléaires?

Les événement de mai 1968 avec à sa tête un certain Daniel Cohn Bendit, interdit de séjour en Chine; changea pour 75% des français la quadrature du cercle dans laquelle la France et l’Europe se trouvaient enfermées. Sondage de mars 2008, oui.

Faut-il demander à La Chine de remettre les J.O. au C.I.O. pour qu’ils les confie à une Nation digne du respect des Droits de l’Homme.

Les propos des ministres concernés correspondent à leurs actes au nom du pays qui vit naître « les droits de l’homme, au point d’aller jusqu’à boycotter les J.O. de Pékin de 2008, la condamnation de la Chine par la France ?

Nicolas Sarkozy déclare, écrit au président Chinois le 25 mars 2008 :

« Dans mes étapes de par le monde, je n’ai jamais mit mon drapeau dans ma poche »

Va-t-il retrouver la crédibilité que la Nation attend, revaloriser la positon de l’ensemble des français ? Ou va t-on assister à la même emphase que sa postion au sujet de mai 1968?

Sortir d’un clivage strictement mercantile mondial ?

Les géniteurs structurels de cette Nation « L’Inde » portent pour noms :

Jawaharlal Nehru à qui Gandhi passa le relais.

La seule vision de l’intérieur du pays reste que ce dernier ne senti son « essor » qu’à partir de 1990, Gandhi n’ayant pu faire admettre par l’ensemble du « peuple » de se faire construire « une identité » la valeur différente qu’elle n’a jamais assise par sa position : hindouiste, musulmane, anglaise, etc.

Fut-il son plus grand, voir son seul « échec » ? (Lire le PDF)

La conception de Nehru lui permit, non sorti de la boîte de Pandore, de faire de l’Inde, sûrement à ce jour, l’une des plus grandes démocraties du Monde.

Ce ne sont pas les songes d’une nuit d’été, émanant du nombre, qui se voulait persistante par sa conception géo-militaro-politique mais, avec la complicité de son voisin le Pakistan.

Ceux qui connaissent la signification du Mahatma sanscrit.

Son interprétation, non au sens étymologique, mais de celle de son action:

« Grande Ame ».

Rencontres des sages du monde, avec Jacques Attali, permis à ce dernier d’éditer chez Faillard, la Conception d’un mythe « Hors du commun, le mahatma Gandhi”. D’ailleurs J. Attali, s’appuie sur quantité d’hommes hors du commun tels : Sigmund Warburg, Blaise Pascal, Karl Marx, la différence dixit ce dernier : ” Gandhi reste le seul à avoir changé le monde par ses idées et non ses actions…..”

Gandhi, à lui tout seul, était et valait plus que l’avant-garde des Nations les plus puissantes du Monde.

Nombreux sont ceux à s’être servi de sa force plus que philosophique, qui a fait naître la “Pacification“.

Pour n’en citer qu’une poignée d’ouvrages que j’ai pu lire, ils constituent un modèle de tous éloges :

« La lutte du Pasteur Martin Luther King, assassiné.”

Les 27 années d’incarcération de Nelson Mandela, au plus fort de l’apartheid.

Gandhi su faire de l’Inde un pays de tolérance. Ne dit-on pas, le Mahatma fut plus qu’un précurseur ?

Dans son propre pays pauvre, presque analphabète, il instaura le suffrage universel sans aucune discrimination en relation avec le sexe.

Au sens de la réalité, un pays tel que le Portugal, dû attendre (1976), soit 29 ans plus tard que l’Inde, pour que les femmes bénéficient du Droit de Vote.

Une phrase frappe aussi l’esprit, celle d’Albert Einstein

« Les générations à venir, croiront à peine qu’un être de chair et de sang comme lui ait pu fouler cette Terre ».

« Aussi longtemps que subsistera la superstition selon laquelle, les hommes doivent respecter les lois injustes, leur asservissement existera. « Gandhi ».

Le Mahatma Gandhi lutta pour le pouvoir du Sel. Le 12 mars 1930, il entreprit une marche près d’Ahmadabad (Gugérate). Il le considère comme la valeur des Echanges premières.C’était alors l’une des aides ou taxe indirecte.

Le mot vient de l’italien gabella (« taxe »), lui-même venant peut-être de l’arabe qabāla. Les gabelous se chargeaient de la récolte de la gabelle.

Il ne faut pas aller très loin pour constater que la révolution Française en 1789, fît tomber l’Impôt dit aussi « La Gabelle » La gabelle est une taxe sur le sel ayant existée en France au Moyen Âge et à l’époque moderne. Ce que la République démocratise, la surpuissance pouvoir, la Royauté le réinstaure puisque la puissance du Sel nous dépasse, mais Eux les Politiques en avaient parfaitement conscience de toutes ses valeurs.

Gandhi compris que ce ne serait pas les anglais qui viendraient dans les Salinières d’Inde, donc lui comme son peuple allèrent prendre leurs propres besoin dans l’Océan et la guerre du Sel, il en fit sortir l’Inde victorieuse. La puissance du Sel se mesure depuis la nuit des temps comme celle de l’eau.

Les éléments majeurs de la Nature et de toutes conservations propres à l’homme et aux besoins de l’environnement comme le soleil et l’air.

Dans des temps plus proches bien des maladies se soignaient par le Sel, la conservation de la majorité des aliments se fait par la saumure impossible à obtenir sans eau et sel.

Les marins ne l’ignoraient pas, le citron la vitamine « C » les légumes combattent le scorbut, tous les mariniers et salaisonniers le savent depuis des millénaires.

Il en va de même pour la richesse que le vinaigre basique peut procurer.

La vie de ce visionnaire extraordinaire ne se résume pas en quelques lignes. C’est une vie de combats, plus pacifistes les uns que les autres.

1869 - Voit la naissance, le 2 octobre à Porbandar lire sa « biographie » : Mohandas Karamchand Gandhi

Mais si l’occident réagit “timidement” aux violences Chinoises, face au peuple Tibétain, il y a lieu de s’interroger, sur le combat du Sel que mena Gandhi, pour le remplacer par celui de l’eau pour le Tibet.

Même si la majorité de la Chine se trouve en pays Tibétain, la fin peut-elle justifier les moyens?

Ne pas oublier que l’Himalaya, sommet du Monde, est source de vie. C’est là, que se trouve Le Tibet. La meilleure cause à la réflexion est-elle de méditer, réfléchir sur des extraits de ses citations difficile à situer tant de personnes s’attribuent la « paternité » de ses propos ?

Faut-il considérer à torts ou à raison quelles sont une émanation de son

« génie » :

“Aucun gouvernement ne peut exister un seul instant sans la coopération de la population, volontaire ou forcée, et, si la population retire soudainement son soutien jusque dans les moindres détails, le gouvernement se trouvera dans une impasse »

« Il vaut mieux mille fois paraître manquer, à la vérité aux yeux du Monde, que de manquer à sa propre vérité ».

Les jeux Olympiques de Pékin, quels que soient leurs grandeurs, n’arriveront jamais à éclipser le Toit du Monde.

La meilleure de ses citations semble être :

« Si Chacun ne possédait que ce qui lui est nécessaire, personne ne serait dans le besoin et tout le monde vivrait dans le contentement »

Le Panda.

Patrick Juan.