zola.jpg
(Cliquez sur l’image)

Les mots ont-ils encore toute leur signification ?

L’Hexagone, plus connu sous le nom de  France, dispose de 22 régions.

Chacune nantie de ses richesses, cultures, patrimoines permet de créer la biodiversité ethnique.

C’est ce qui a permit la construction de l’Europe qui se désagrège.

La communauté européenne compte à ce jour 27 nations membres et plus de 50 pays qui bénéficient de ses privilèges.

L’hymne de l’Europe est l’Ode à la joie.

De Ludovic Van Beethoven, nous sommes loin des prémices, et des balbutiements de 1950.

Est-il tolérable d’être à l’intérieure de bénéficier de privilèges en rejetant les inconvénients ?

C’est en essayant de faire un simple constat, de cette constatation, qui pousse à écrire que le Traité de Lisbonne semblerait un échec.

Tout ce qui passe en force : Casse.

Cela s’apparente aussi bien au fait lorsque la femme offre la vie, qu’à l’article 49.3, de la Constitution Française, le résultat n’est pas identique loin s’en faut.

Le choix de publier ce billet avant le 1er tour des élections, est volontaire.

Revenons donc à ces Municipales, que l’Europe et les autres Nations vont démonter au scalpel.

A défaut d’avoir eu une presse objective, durant la campagne présidentielle, on ne peut admettre tout et son contraire.

L’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, la Belgique, les U.S.A., se mettent au diapason pour tenter de psychanalyser le Président de la République Française.

La Liberté existe. On peut contester le fond et la forme d’une politique.

De quel droit fouiller dans l’enfance d’un élu d’une Nation, pour expliquer l’échec éventuel d’une certaine politique nationale, en dehors de propos parfois convulsifs ?

C’est inadmissible ! N’est-ce pas le début aussi d’une violation des Droits de l’Homme ?

Que les caisses soient vides en ne respectant pas l’abolition des privilèges, qui datent pourtant du 4 août 1789, fait battre la pression.

La Capitale des Gaulles, payera-t-elle comme les autres la dissidence des Partis ?

La majorité se trouvera amoindrie mais toujours en place ?

Sans vouloir jouer à Nostradamus, l’échéance s’approche et à ce jour, tout  pousse au constat de dire:” oui “.

L’alternance n’a pas réussi l’union tout comme le fameux film du carré d’As qui s’est soldée par une paire de trois ?

Dans le temps chaque Cour, tout Roy avait un Fou.

De là, à penser que Nicolas Sarkozy est le Néron, il y a loin de la coupe aux lèvres.

Dans la mesure où la Presse d’Informations retrouve un peu sa dignité, l’objectivité fera de l’alternance peut-être un sursaut à sa place.

Au même titre que nous le disions déjà « Un oiseau ne fait pas le printemps », mais le plus grand défaut en cette législature, n’était-elle pas d’avoir laissé un homme seul aux postes : « De Président, De Gouvernement à lui tout seul ?

Dans ce cas précis pourquoi ne pas faire du premier Ministre le président; les choses seraient plus claires et le pouvoir d’achat plus grand, à la condition de ne pas le confondre avec certains qui ont fait pire au même poste ?

Lorsque l’on se trouve dans un Gouvernement d’ouverture, on favorise, on épouse ses thèmes ou l’on s’en va.

Comme le déclame Nicolas Sarkozy : « Lorsque l’on vit en France, la France on l’aime, ou on la quitte ».

Non, comme le déclare certains Ministres en place : « En 2012, nous ne voterons pas pour lui »

On a le droit lorsque l’on occupe des fonctions d’être ambitieux, pour la France, l’Europe, non pour des convenances personnelles.

Ne devrait-il pas en être de même pour toutes les Nations Européennes, une législation identique en tous domaines sans exclusion.

Pour redresser la France, ne faut-il pas redresser l’Union Européenne en premier ?

Le résultat des urnes sera un avertissement pas sans frais, ni pleurs, pour laisser place à une qualité de vie que chacun appelle de ses voeux les plus forts, comme voulant une nouvelle année, mais avec du respect, puis juste un peu plus d’équilibre, juste pour un peu mieux vivre de manière républicaine !!!

Le Panda

Patrick Juan