Lorsque l’on voit les équipes de deux nations aux couleurs multiraciales rentrer sur le même terrain pour disputer une compétition sportive que se passe t-il en règle générale ?

Les arbitres dans leurs tenues et les joueurs dans la leur, franchissent bien souvent accompagnés d’enfants tenus par la main pour l’exemple afin de s’afficher face aux tribunes.

Il est normal qu’il y ait des supporters d’un côté ainsi que de l’autre. A la présentation de leurs « idoles » des sifflets ou des applaudissements crépitent.

Différentes choses passent par les têtes de certains et surtout par celles des joueurs du corps arbitral.

Les hymnes nationaux retentissent pour ces professionnels du sport et l’arbitre alors !! Le public, et ceux qui viennent d’ailleurs, ceux qui n’ont que l’écran de Télévision dans un autre coin du monde doivent l’accepter ou couper le son.

Cela paraît-il normal pour l’ensemble des autres nations qui peuvent se sentir exclues faute d’entendre le leur ? Nous pouvons simplement prendre comme exemple le match du Tournoi des 6 nations qui a ravi sûrement les « puristes » du véritable sport.

C’était presque « ridicule » que de vouloir donner du cœur au ventre de l’équipe de France que d’entonner l’hymne national qui comme tous les autres sont des chants guerriers non ? Faut-il déduire que les joueurs sont là pour se battre ou bien plus simplement donner le sens de la valeur du sport dans sa dignité.

Il est vrai que pour certains la valeur nationale des nations se fait par les armes. Je ne sais dans quelle mesure la surprise est de taille mais pourquoi ne pas jouer un hymne qui soit « International » au gré des conditions de paix et du jeu.

Le Match qui sert de support à cet article aurait du suspendre les narrateurs qui auraient besoin de prendre quelques leçons de respect avant de combler leurs micros de mots qui sont parfois bien inutiles.

Là sur le terrain deux équipes composées d’hommes et de spectateurs ne profitent pas des mêmes avantages les uns payent, les autres encaissent des sommes phénoménales pour enrichir qui ?

Lorsque l’on constate que la retransmission du football en France a été achetée pour un montant de 668 millions d’euros par la chaine Canal+ et Orange mais objectivement de qui se moque t-on ?

Puis dire que le 1er employeur de France à son Stade sont le Corps des Artisans vous les avez-vu souvent à la télévision, ou dans des revues faire la Une ?

Ceux qui peuvent payer peuvent voir les autres l’unité se fait sur le terrain. Les vrais sportifs amateurs n’ont pas besoin de tout cela. A force de vouloir faire trop d’argent vous êtes en train de tuer le véritable « sport ». La mi-temps du match citée plus haut score 19/6. Deux nations aux couleurs bleues et vertes se confondant donc sur le terrain, du sport qui à ce stade est fabuleux voir princier.

Le score serait inverse au sens Dynamique, Créatif, sans forcer le Talent de la Générale n’est pas d’Or que rien ne serait à dire sauf pour ceux qui pour quelques milliards se retrouvent en Taule pour cause publique quel revirement par rapport aux Parachutes dorés… Les forces sont d’entrée axées sur la lutte contre la maladie là en la circonstance il s’agit du cancer quel beau geste.

Jean Gachassin, Amélie Mauresmo, au Break, et un « Enfant » inconnu au sens plein donne le tournis à ce ballon dont les Bleus comme les Verts n’ont rien à s’envier. Aurélien Rougerie capitaine de l’A.S.M. un coin perdu au Centre de la France disent certains et qui s’appelle l’Auvergne sonne la charge de la brigade « merveilleux »

Tous ces hommes se comportent en gentlemans pendant 80 minutes. L’Irlande n’est pas la 1ere nation et les Coqs de la France non plus. Le déroulement de la rencontre est de haute volée, le score final 26-21 en faveur des Coqs. Il ne semble pas utile de s’arrêter à ce stade de France pour avoir savouré la valeur, l’engagement, la fougue de cette rencontre qui pour les spectateurs de tous ordres se terminera dans l’histoire de manières différentes surtout sur le plan financier.

Vous avez même la possibilité en appelant un numéro surtaxé de gagner des places pour la rencontre suivante qui par vos appels sont couvertes à plus 1000 ou 10 mille %, là aussi cela frôle le scandale et il semble que le porte à porte reste Interdit pour vendre, il existe semble t-il la loi de rétractation de 7 jours dite : Loi Scrivener du 10 juillet 1978, là c’est du marchandage direct les ondes donc presque du vol à domicile ?

Ensuite, vous avez des émissions qui vous disent Attention aux Arnaques d’accord on commence par qui : Les publicités dans les boites aux lettres, les télécopies que l’on ne souhaitent point, les appels de Phonings etc.

Puis le comble la publicité télévisée « instantanée » qui ne dit jamais combien les appels ont rapportés, mais reconnaître qu’elles livrent le nom du gagnant à la fin de la rencontre ou du Télé à Chats, hé bien le repas de nos braves animaux doit coûter aussi cher qu’une Défaite ou rapporter plus que la Victoire.

Vous voyez ce donne de nos jours la fameuse phrase de Pierre de Coubertin : « Le principal est de participer » La Culture n’a pas de Prix mais représente un coût de : Jean Cocteau. Nous avions traités en différent ce thème sur le Dakar annulé et toutes les sommes qu’il fallut rembourser.

Et voila comment certains trainent le sport dans le caniveau, mais c’est certain la rencontre fut belle et elle permet de mettre à jour les méandres que la majorité ignore et dont la minorité profite.

Il en faut pour tous les goûts ? Mais qui dit le contraire ?

Peut-être les textes de loi, mais entend et regarde la réalité qui veut…J’ai encore mit les pieds dans le plat et l’éducation qui donne une « Gifle » va aussi en prison… Qui donc a écrit que les gonds servent les portes à se fermer sans bruit, pour des ministères de tous ordres.

Bon zut, allez à quand le prochain match pour régler les redevances.

Le Panda

Patrick Juan