panda153

Il fallait s’y attendre et c’est le juste retour de fortes pressions, des « hommes » qui partent à la conquête des « autres » sans tenir compte que la valeur des « vies » vaut son pesant de pétrole et de gaz….

Surtout, lorsque l’on est la seconde nation productrice de toutes « leurs » matières premières et que l’on ne peut vivre de « revenus » simplement parce que l’on  est le pays le plus « pauvre » de l’Amérique latine.

Un « homme » de la « révolte a surgi de l’ombre tel faisant zébrer les « cieux » tel Zeus accompagné de l’idéologie du Che Guevara.

Enfin, au 3ème millénaire, le baril de pétrole monte, comme faisant penser aux siècles de l’or « noir » dans le profit de la guerre de sécession, là où les « êtres » se sont tous pris pour des personnages d’Autant en Emporte le Vent.

La leçon de la case de l’oncle Tom, marque les civilisations de l’esclavage qui découle sur celui de la Liberté!!

Un hurlement de passion si fort que le vent du temps a passé sur la marginalité pour laisser la présence à Dallas, tant pour J.F.K. poussé par des chevaux sans que l’on connaissance la couleur du linceul.

Attention à ne pas se laisser se prendre aux pièges de sa propre richesse, c’est le côté passion qui manque aux êtres qui n’ont rien connu de la misère des autres ou qui ont feint de l’ignorer, par intérêt du collectivisme financier et oubliant que tous les jours le pain n’est pas blanc.

Ce n’est ni plus ni moins que le retour de LA BOLIVIE aux racines des sources de son sol, pendant que d’autres prônent les privilèges du « droit d’être ou de ne pas être ».
J’en reste dubitatif et je me sens près des « opprimés ».

Le Panda.